Veille Web : le CFC signe un accord avec Coexel

publié le 19 décembre 2018

Le CFC et COEXEL viennent de signer un accord qui permet aux utilisateurs de la plateforme de veille Mytwip de mener à bien leurs activités de surveillance, de collecte et d’analyse des sites internet de presse, dans le respect du droit d’auteur.

 

Un accord qui permet aux clients de COEXEL d’effectuer licitement les actes de reproductions impliqués par leur veille web auprès des 1 450 sites de presse représentés à ce jour par le CFC

En savoir plus : Veille Web : le CFC signe un accord avec Coexel >

Afin de permettre à ses clients d’effectuer leur propre veille web et d’en restituer une analyse ou des liens renvoyant sur les sites de presse, COEXEL met à leur disposition la plateforme Mytwip qui leur permet d’explorer, de collecter les contenus web en les reproduisant et de les indexer dans leurs bases de données.

Le contrat signé avec le CFC pour le compte des éditeurs de presse, autorise les clients de COEXEL, à reproduire, stocker et indexer les contenus en ligne des titres de presse.

 

Sans autorisation préalable, les actes de reproductions impliqués par cette activité de veille web seraient illicites.

 

Les clients de COEXEL ont ainsi la garantie de bénéficier d’un service qui non seulement respecte le droit d’auteur mais également les assure, contrairement aux plateformes qui n’ont pas d’autorisation, d’avoir accès à la veille des 550 sites de presse français et 900 titres en ligne étrangers dont les droits sont gérés par le CFC.

 

Le CFC, par ailleurs, met à la disposition des éditeurs lui ayant confié leurs droits, un outil de régulation de l’activité de crawling des sites (ORRC) qui, notamment, bloque les robots qui accèdent à leurs publications en ligne sans disposer d’autorisation.

 

En contrepartie de cette autorisation, COEXEL acquitte une redevance au CFC et lui fournit les éléments nécessaires au reversement de ces sommes aux éditeurs et à la vérification du bon usage de ces contenus.

 

COEXEL rejoint ainsi CEDROM-SNI, KB CRAWL, SINDUP et QWAM Content Intelligence qui ont également signé un contrat avec le CFC pour leurs prestations de veille web.

 

Dans le cadre de sa mission de gestion collective des droits numériques et papier des contenus de publications, ce dispositif contractuel qui s’adresse à tous les prestataires de veille web, complète l’offre du CFC pour les éditeurs de presse, en matière d’autorisation, de contrôle et de valorisation des usages de leurs contenus.

 

En savoir plus sur le contrat "veille" proposé aux prestataires, cliquez ici

 

En savoir plus sur COEXCEL, cliquez ici